Recherche en éducation analyses des pratiques enseignantes

Altet, Une démarche de recherche sur la pratique enseignante : l’analyse plurielle. Paris : 2002.

Nos recherches sur les pratiques enseignantes définies comme des actions, des interactions et des trans- actions en situation, s’articulent autour de deux problématiques distinctes : d’une part un essai de caractérisation des variables organisatrices stables des pratiques enseignantes pour en dégager l’organi- sation interne et d’autre part une analyse pluridisciplinaire d’une activité enseignante singulière pour ren- dre compte de l’articulation des multiples dimensions en jeu dans la situation et de la co-construction d’un équilibre par les acteurs. 



Altet, L'analyse de pratique : une démarche de formation professionnalisante ? Paris : 2000.

Après avoir passé en revue les différents sens et modes d'utilisation de la démarche d'Analyse de pratiques, l'auteur dégage les caracté¬ ristiques d'une analyse comprehensive menée sur la pratique professionnelle effective d'une personne : démarche finalisée par la constrvction du métier, groupale, accompagnée par un (des) forma¬ teurs), instrumentée par des savoirs-outils d'analyse qui développe un « savoir-analyser », une réflexivité.



Clot, Entretiens en autoconfrontation croisée : une méthode en clinique de l’activité. En ligne : 2001.

Nous présentons une méthodologie de co-analyse du travail que nous appelons « autoconfrontation croisée ». Elle est fondée sur la distinction entre activité réalisée et réel de l’activité et vise à identifier les développements possibles ou empêchés de l’activité pour éventuellement en transformer le cours. Une première phase de co-conception du milieu de travail précède les enregistrements vidéo des tâches accomplies par les opérateurs, puis de ce qu’ils en disent, et enfin de ce qu’ils font de ce qu’ils ont dit. 



Goigoux, Un modèle d’analyse de l’activité des enseignants. Paris : 2002.

L’auteur propose un modèle d’analyse de l’activité des enseignants dont il illustre la pertinence à travers les résultats de quelques-unes de ses recherches. Le modèle est cyclique : Institution, Personnel, Public sont les trois composantes d’entrée et de sortie. L’activité de l’enseignant est considérée comme le résultat d’un compromis entre des rationalités multiples : les objectifs didactiques et pédagogiques des enseignants, leurs propres buts subjectifs, ainsi que les contraintes et les ressources de leur milieu de travail.



Maubant, La didactique professionnelle, un nouveau regard pour analyser les pratiques d'enseignement. Sherbrooke : 2009.

La finalité intrinsèque de la professionnalisation est bien la recherche d’une rationalité instrumentale conduisant à la professionnalité (Lenoir et Vanhulle, 2006). Celle-ci peut être définie comme la capacité du professionnel à mettre en œuvre de manière rationnelle les savoirs nécessaires à l’exercice de la profession. Dans cette perspective, l’institution de formation cherchera à identifier les processus facilitateurs de l'apprentissage professionnel.



Pastré, L’analyse du travail en didactique professionnelle. Paris : 2006.

La didactique professionnelle a pour but d’analyser le travail en vue de la formation des compétences professionnelles. Née en France dans les années 1990 au confluent d’un champ de pratiques, la formation des adultes, et de trois courants théoriques, la psychologie du développement, l’ergonomie cognitive et la didactique, elle s’appuie sur la théorie de la conceptualisation dans l’action d’inspiration piagétienne.



Perez-Roux, Accompagner un changement de fonction à partir d’un dispositif réflexif : l’analyse de pratiques comme lieu d’émergence d’un « genre professionnel » ? En ligne : 2015.

L’article s’intéresse à la transition d’une fonction vers une autre soutenue par un dispositif d’accompagnement mis en place pour de nouveaux acteurs de l’éducation : les enseignants-référents (ER) pour l’Adaptation scolaire et la Scolarisation des élèves Handicapés (ASH). Le cadre théorique privilégie une entrée sociologique sur les dynamiques identitaires, combinée avec une approche par la clinique de l’activité.



Perez-Roux, Accompagner de nouveaux acteurs du monde scolaire à partir d’un dispositif réflexif : la co- construction d’un « genre professionnel » par l’analyse de situations de travail. Montpellier : 2013.

Dans le champ de l'éducation, on assiste à la montée en puissance d’activités de coordination, de régulation, de médiation. Depuis la loi de 2005 et en application de l’article D.351-12 du code de l’Education, l’accueil et l’accompagnement des élèves en Situation de Handicap est pris en charge par les enseignants référents (E-R), le plus souvent anciens maîtres spécialisés de l’école primaire. 



Perez-Roux, Développer la réflexivité dans la formation initiale des enseignants ? Enjeux des dispositifs d’analyse de pratique et conditions de mise en œuvre dans deux contextes de formation en France. Nantes : 2012.

L’étude s’intéresse à la construction de la réflexivité durant la formation initiale des enseignants du secondaire en France. Elle interroge, dans deux contextes différents, les enjeux de dispositifs d’analyse de pratique, leurs conditions de mise en œuvre et leur degré de réceptivité auprès des formés. 



Perrenoud, L'analyse de pratiques en questions. Genève : 2003.

On peut analyser des pratiques pour des raisons fort diverses : recherche fondamentale ou appliquée, construction d'un référentiel métier, première étape de la transposition didactique en formation de praticiens, démarche d'identification de pratiques efficaces dignes d'être portées à la connaissance d'autres praticiens, travail d'explicitation d'une expertise, mode sophistiqué d'évaluation des compétences, optimisation des tâches et de l'organisation du travail, outil d'intervention psychosociologique dans les organisations, stratégie d'innovation, démarche réflexive, méthode de formation.



Ressources complémentaires