Violence d'un élève en classe

Références : arrêté du 12/05/2010 :

"Le professeur connaît les textes réglementaires en relation avec sa profession, les textes relatifs à la sécurité des élèves (obligation de surveillance) et la sûreté (obligation de signalement par exemple).

Le professeur est capable de contribuer à la résolution des difficultés spécifiques des élèves.

Agir de façon éthique et responsable conduit le professeur à respecter dans sa pratique quotidienne les règles de déontologie liées à l'exercice de son métier."

Situation : 

Samuel a été inscrit par ses parents à l'école publique (5 classes) de la commune XXXXX en septembre. Il a été admis dans votre classe de CE1 dès la rentrée. Ses parents ne vous ont signalé aucune difficulté antérieure.

Le comportement de Samuel s'est fortement dégradé depuis le mois d'octobre. A plusieurs reprises, cet élève a eu un comportement violent envers ses camarades, pendant la récréation puis au cours de l'interclasse (pause du midi). Ses écarts ont été signalés au directeur de l'école par la responsable communale de la surveillance périscolaire. 

Le 8 octobre, Samuel s'est montré violent envers un de ses camarades durant les cours du matin et vous avez dû l'isoler sous surveillance pendant une partie de la récréation qui suivait. 

Les parents d'élèves de la classe se sont émus de ce comportement qu'ils jugent "très dangereux pour Samuel et pour ses camarades".

Le 10 octobre, à la sortie des classes, les parents d'élèves élus vous ont remis une pétition demandant que Samuel soit exclu de l'école en raison du danger qu'il fait courir à ses camarades. Ils craignent également que les apprentissages de leurs enfants ne soient affectés par la présence d'un élève demandant, selon eux, une attention continue.

Question :

Quelle conduite devez-vous adopter alors que vous êtes adjoint dans l'école et enseignant de Samuel ?