Épreuve de CSE : méthodologie


Comment aborder cette épreuve de CSE sans outillage méthodologique ? Le choix présenté ici n’est pas l’unique choix possible de traitement des sujets, mais il permet d’éviter un écueil important.

 

Beaucoup de candidats pensent coller aux attendus de l’épreuve en répondant quelques questions quoi complètent le dossier qui leur est présenté. Cette solution, en dernière ressource permet de faire face en cas de problème de gestion du temps durant la préparation de l’exposé. Mais elle passe à coté de la mise en lumière d’une problématique souvent dissimulée dans ce dossier.

 

C’est pourquoi nous proposons une approche méthodologique sous la forme d’un modèle de plan en deux parties permettant l’analyse du sujet puis la réponse à la problématique identifiée.

 

Première partie : analyser le sujet selon 3 aspects

  • un aspect réglementaire, faisant référence aux connaissances de l’organisation et du fonctionnement de l’École ;
  • un aspect pédagogique, faisant référence à la prise en compte des élèves et de leurs apprentissages ;
  • un aspect déontologique, faisant références aux valeurs partagées par les membres de la communauté éducative œuvrant au sein de l’École.

Seconde partie : proposer des solutions

De cette analyse, il s’agira de dégager une problématique à laquelle des réponses seront apportées dans cette seconde partie.

 

Les solutions sont organisées de manière graduelle. La progressivité des réponses que le candidat apportera en se projetant dans la situation proposée s’échelonne dans le temps (réponses à court, moyen, long terme), autour des acteurs sollicités (parents, collègues, enseignants spécialisés, directeur, IEN), des instances mobilisées (conseil de cycle, de maîtres, d’école, équipe éducative, …).

Là encore il s’agit pour le candidat de témoigner au jury sa connaissance des personnels avec qui il sera amené à travailler en tant qu’enseignant, de la fonction des instances auxquelles il sera amené à participer ou encore des outils à sa disposition.

 

La conclusion et l'introduction

La conclusion reprend le déroulement de votre exposé en aboutissant une synthèse de solutions apportées. Il est important "d'ouvrir les perspectives" lorsque de cette dernière phase de l'exposé. Une solutions consiste là encore à mobiliser les principes déontologiques et l'intérêt général qui sont les principes moteurs de l'activité de chaque fonctionnaire au quotidien. Des exemples seront apportés dans les traitements de sujets proposés dans le parcours de formation.

L'introduction, rédigée en dernier, présente le déroulement de l'exposé de la manière suivante :

  1. une présentation de la situation ou du thème du dossier, sans relire les documents. Je me souviens avoir entendu dans les jurys en aparté des remarques comme "ce candidat pense-t-il que nous ne savons pas lire ?" ;
  2. une présentation de la problématique ;
  3. une annonce du plan.